AFFICHE_A4_donation_ROUGEMONT

Don du Château de Rougemont

17 découpages – 2 siècles de création

Le château

Edifié en 1569 pour loger le représentant des autorités bernoises qui gouvernaient le Pays d’Enhaut, le bâtiment fut reconstruit au milieu du 18ème siècle.

Abandonné par les Bernois, chassés par la Révolution vaudoise en 1798, le bâtiment est resté aux mains des bourgeois du village jusqu’en 1902. Il change alors plusieurs fois de mains jusqu’au 24 février 1924, lorsque M. William Hallam Tuck en fait l’acquisition. Après l’incendie de 1973, la famille Tuck a fait reconstruire le château d’après des plans anciens en consentant un effort financier important, signe de son attachement à notre région.

Après le décès de Edward Hallam, le château est vendu à un couple ami, John et Polly Guth, les généreux donateurs de la collection objet de la présente plaquette.

LOUIS_SAUGY_02LOUIS_SAUGY_01

Un don magnifique

En 1950, le Dr. Constant Delachaux a dressé un inventaire des découpages dont il connaissait l’existence et parmi lesquels figuraient neuf Hauswirth détenus alors par M. William Hallam Tuck. Ainsi à cette époque déjà, le propriétaire du château portait un intérêt manifeste pour cet art typique du Pays-d’Enhaut.

Ce trésor a échappé aux flammes qui dévorèrent le château de Rougemont en 1973 grâce au courage et la présence d’esprit de feu David Rossier, antiquaire, qui au péril de sa vie pénétra dans le grand salon et décrocha ces merveilles pour les mettre en lieu sûr.

Au moment de vendre sa propriété, Mme Polly Guth a souhaité que les découpages qui s’y trouvaient profitent à l’ensemble de la région du Pays-d’Enhaut en souvenir d’Edward Hallam Tuck et de sa famille. Le Musée de Château-d’Oex était tout désigné pour mettre en valeur ce trésor et permettre au public de pouvoir l’admirer. Nous nous faisons donc un plaisir de vous les présenter aujourd’hui.

Remerciements

Nous tenons à réitérer nos remerciements à John et Polly Guth qui ont enrichi la collection du Musée du Pays-d’Enhaut de manière significative. Au gré des contacts que nous avons eus ces derniers temps et, au fil de nos recherches récentes, nous avons pu nous rendre compte de l’intérêt majeur que la famille Tuck, puis  celle de M. et Mme Guth ont porté au Pays-d’Enhaut, à Rougemont et à son château en particulier. Nous nous faisons les porte-paroles de tous les habitants de la région pour leur dire notre grande reconnaissance.