John Paschoud

1901-1998


John Paschoud est né le 17 mai 1901 à Vevey, dernier d’une fratrie de cinq enfants. Ses parents, Jules et Jenny Paschoud-White rejoignent le Pays-d’Enhaut en 1910 pour raison de santé de l’un de leurs enfants.
Dès 1917,après sa formation scolaire, il cherche sa voie en plaine en s’essayant, sans succès, à plusieurs métiers. En 1919, convaincu que son avenir est dans la peinture, il revient au Pays-d’Enhaut, où il cherche son premier souffle. En 1921 il profite du passage à Château-d’Oex d’un peintre français réfugié, Léon Nancey avec qui il prend des leçons. En 1925, il suivra temporairement son maître à Grenoble à la faveur d’une bourse. En rentrant, il passe quelque temps à Lausanne pour apprendre les aspects techniques du développement photographique. Il pourra ainsi ouvrir un laboratoire aux Bossons. Toutefois le côté répétitif du métier le rebute et il ne poursuivra pas dans cette voie.

john-paschoud_5

 

Quelques œuvres sont exposées en 1927 et 1932. Mais c’est dès les début des années quarante qu’il exposera régulièrement à son atelier et dans diverses galeries et expositions, tant en Suisse qu’à Paris, Varese ou Bruxelles. Plusieurs distinctions viendront récompenser son talent.
En 1981, une rétrospective est organisée à l’occasion de ses 80 ans. Un livre est édité sous l’égide d’un groupe d’amis emmenés par Mme Marguerite Jaccard. Cela viendra sensiblement renforcer sa notoriété. Cela ne marquera toutefois pas la fin de son activité puisque d’autres expositions suivront qui témoignent de sa productivité. En 1991 une grande fête est organisée ; on y montra une centaine de diapositives devant une foule compacte venue accompagner John pour ce nonantième anniversaire. Le décès de sa fidèle épouse, survenu le 27 mars 1988 sera un drame pour Paschoud tant elle comptait pour lui. Cela ne restreindra toutefois pas son tempérament artistique . Il s’éteint le 22 janvier 1998 après un séjour à Praz Soleil.
John Paschoud a vécu toute sa vie par et pour la peinture, laissant derrière lui une quantité de toiles qui ornent encore les salons de collectionneurs très attachés à ses œuvres. Si les portraits et les paysages sont légions – puisque c’est essentiellement ces sujets qui trouvaient preneurs – ce sont ses oeuvres où il laissait libre cours à son imagination débridée qui font encore parler de lui. Ce sont tout spécialement ce genre de tableaux que nous avons réunis pour honorer un artiste de tout premier ordre.
Exposition de tableaux.
Une trentaine de tableaux du peintre John Paschoud (1901/1998), tout spécialement les œuvres où il laissait libre cours à son imagination débordante.

 

Du 8 décembre 2012 au 7 avril 2013
Musée du Vieux Pays-d’Enhaut, Grand Rue 107, 1660 Château-d’Œx

john-paschoud_3
john-paschoud_4
john-paschoud_2