Assemblée générale 2022

Le comité de l’association du Musée du Vieux Pays-d’Enhaut a le plaisir de convier les membres cotisants de l’Association du Musée du Vieux Pays-d’Enhaut à l’Assemblée générale annuelle.
Samedi 18 juin 2022 à 16 heures
à la salle du cinéma à Château-d’Œx ( Rue du Cinéma 11 )
Ordre du jour:

  • Approbation du procès-verbal de la dernière assemblée
  • Rapport d’activité du président
  • Rapport du caissier (les comptes sont disponibles au musée)
  • Rapport des vérificateurs des comptes
  • Discussion et approbation de ces rapports
  • Nominations statutaires
  • Divers.

Après la partie administrative, nous nous rappellerons avec fierté que l’association fut fondée voici 1 00 ans, le 29 mars 1922. Dans cet esprit, Madame Marina Andres vous fera part de quelques événements marquants de ce siècle d’existence.

Nous rejoindrons ensuite le musée pour vous faire visiter le chantier. Un verre de l’amitié sera alors servi.


Pour quand la réouverture ?

Alors même que la neige et le froid engourdissent un peu les travaux, nous sommes en train de faire le compte à rebours pour annoncer la réouverture.
Quelques impondérables nous obligent à réfréner notre impatience. En effet, une rupture de la canalisation d’entrée de l’eau claire a provoqué une inondation et des dommages sur la partie technique de nos installations.
Nous pouvons toutefois vous annoncer que nous satisferons à la demande générale de nos clients qui pourront franchir dans la deuxième partie de l’été l’entrée de notre musée rafraîchi.
Une campagne d’information interviendra le moment venu.
Si vous souhaitez être personnellement informés de l’avancement des travaux, vous pouvez le faire savoir en déposant un courriel dans notre boîte mail à l’adresse suivante : info@musee-chateau-doex.ch
A très bientôt !

Avancée des travaux

Avancée des travaux


Assemblée générale 2021

La situation est encore trop incertaine sur le plan de la pandémie pour envisager avec certitude de pouvoir tenir une assemblée générale de manière traditionnelle. Aussi notre comité a-t-il décidé de procéder, encore une fois, par voie de correspondance.
Vous trouverez les principales informations sur les activités de notre association sur le rapport annuel 2020 en cliquant ici -> MPE_RA_2020_FINAL_page
Nous restons à disposition pour tout renseignement complémentaire. Vous pouvez adresser vos questions à : info@musee-chateau-doex.ch


Des nouvelles au sujet des travaux

Travaux soubassement

20.11.12 Travaux soubassement

Après que le début du chantier ait été retardé de quelque deux mois en raison du coronavirus, il a démarré à mi-mai.
Alors que les travaux allaient bon train, un pépin ennuyeux est intervenu à la fin de l’été. En effet, les sondages faits avant le début des travaux avaient laissé apparaître quelques lentilles de limon argileux. Malheureusement elles se sont révélées plus importantes que prévu, mettant en péril la structure de l’ancien bâtiment. Cela a nécessité une consolidation du sous-sol et la mise en place de pieux appelés à stabiliser l’ensemble.
Cela a nécessité du matériel spécifique commandé sur mesure, provoquant une suspension des travaux entre le 16 septembre et le 2 octobre. De plus, trois ancrages dans la partie nord du chantier ont dû être refaits pour obtenir la résistance suffisante pour retenir les parois préparatoires.
Cela va entraîner des frais supplémentaires et l’adaptation de notre plan financier. Nous nous efforçons de maintenir cet aspect des choses sous contrôle.
Ce contre-temps n’a pas empêché la poursuite la préparation de l’intérieur de l’ancien bâtiment. Le local qui a, jusqu’ici, servi de bureau a été mis à nu pour préparer le percement des escaliers qui amèneront les visiteurs dans l’ancienne maison.
Actuellement les travaux ont repris de plus belle. La stabilisation de l’ancien bâtiment est maintenant assurée et le terrassement se poursuit. Les parois font l’objet d’assurages adaptés aux terrains avoisinants. L’hiver approchant, le radier interviendra en mars 2021 et la mise hors d’eau en juin 2021. Bien entendu, cela dépendra de la météo.
D’ici là, divers travaux complémentaires seront entrepris, notamment le forage qui permettra de diriger les eaux de drainage vers le ruisseau de la Levra.
Lorsque vous lirez ce petit compte-rendu, la grue aura fait son apparition devant le musée, après la préparation du socle qui en assurera la sécurité. A noter que les pierres de taille enlevées dans ce but, sont mises de côté pour être replacées le moment venu.
Enfin, il convient de relever que, chaque semaine, les ingénieurs du MOB viennent relever l’incidence que les travaux peuvent avoir sur le niveau des rails du train.
La mise en sens unique de la Grand Rue et les modifications du parcage des voitures dans le quartier ne va pas sans poser quelques inconvénients pour les usagers. Nous les prions de nous en excuser !
14.11.2020/ jfh


Assemblée générale 2020

Pour raison de Coronavirus, l’assemblée générale 2020 de l’association a été tenue par voie de correspondance. 246 bulletins de vote nous sont revenus dûment remplis, chiffre estimé très positif et digne de l’intérêt marqué par nos membres. Nous les en remercions ici.
Toutes les propositions du comité ont été acceptées par les 238 personnes qui ont renvoyé leur bulletin de vote en répondant positivement aux cinq questions posées. Huit autres se sont abstenus de répondre à l’une ou l’autre des propositions, par exemple parce qu’elles n’avaient pas participé à l’AG précédente et qu’elle ne pouvait dès lors pas valider le PV y relatif ou parce qu’elles ne connaissaient pas la personne proposée comme contrôleur suppléant. Trois membres se sont abstenus de voter le rapport d’activité.
Plusieurs personnes ont remercié M. Philippe Randin pour son travail en tant que président et lui ont souhaité une bonne santé.

Nous réitérons nos remerciements aux membres qui ont participé à cette assemblée générale très particulière !

Le comité

Exposition John Paschoud

Pour marquer l’achèvement des travaux de restauration de « LA DERNIÈRE GERBE », œuvre majeure du peintre John Paschoud (1935) dorénavant exposée au-dessus de la chaire de l’église de Château-d’Oex, l’association pour la sauvegarde de la Dernière Gerbe, en partenariat avec le Musée du Pays-d’Enhaut, présente une sélection d’œuvres du peintre.
Sous le titre de « Paysages du réel à l’imaginaire » les commissaires Josiane Niggli et Tommy Paschoud vous proposent une vingtaine de paysages à l’Espace Durable, Votre Cercle de Vie, Grand Rue 102, Château-d’Oex. (1er étage)
Ouvert tous les jours jusqu’au 27 septembre 2020 de 9 h. à 12 h. 30 et de 14 h. à 17 h. Dimanche de 11 h. à 17 h. Entrée Libre.

 

Paschoud dans son atelier


Ca y est, cette fois c’est parti !

Les travaux d’agrandissement du musée débutent en ce mois de juin 2020. Cela passe, hélas, par l’abattage des arbres fruitiers intervenu le 2 juin ; ils étaient appréciés de tous et devaient nécessairement laisser la place au chantier qui va prendre place incessamment.

Durant les travaux, le musée est présent dans un espace qui lui est momentanément dédié au rez de l’Espace Ballon avec une exposition sur le thème du tourisme au début du XXe siècle et un accrochage de découpages contemporains.

En juillet et août 2020, le public pourra bénéficier de l’ouverture de l’Etambeau et découvrir l’exposition temporaire : Quand les plantes éveillent nos sens… Les plantes de montagne, un trésor de la nature !

Dès le 15 août 2020, une exposition temporaire d’œuvres de John Paschoud viendra prendre place dans la galerie Espace Durable, Grand Rue 102, Château-d’Oex. Initiative conjointe du musée et de l’association créée en vue de la restauration de la toile « La Dernière Gerbe », nous vous proposons un choix de toiles du peintre qui marqua la vie locale et plus particulièrement les Bossons, quartier où l’artiste partageait son temps entre son atelier et son logement dans la fameuse maison blanche.


Fermeture du musée dès le 30 mars 2020

Le financement de l’agrandissement du Musée du Pays-d’Enhaut est assuré ! Les travaux débuteront au printemps 2020 et nécessiteront la fermeture du musée dès le 30 mars 2020. La réouverture est prévue au courant du deuxième semestre 2021.
Le nouveau Centre suisse du papier découpé pourra alors accueillir la collection de plus de 600 découpages contemporains en provenance de toute la Suisse et la collection de 800 livres, toutes deux propriété de l’Association suisse du papier découpé.

Le Centre proposera des expositions temporaires d’œuvres issues de la collection, amènera le public à découvrir l’art du papier découpé au travers de cours et favorisera l’échange d’information et le savoir sur le thème du découpage.

Les personnes intéressées à soutenir le projet peuvent devenir membre de l’Association du Musée du Pays-d’Enhaut : la cotisation annuelle minimale de Fr. 20.00 par personne permet d’être tenu au courant de la vie du centre et d’entrer gratuitement au musée autant de fois que vous le souhaitez tout au long de l’année (inscription : info@musee-chateau-doex.ch).

J.-F. Henchoz et Y. Wespi

Conservateur et commissaire d’exposition
Musée du Pays-d’Enhaut


Donation d’un grand Louis Saugy par Mme Cronson et M. Dunand

Louis Saugy don Cronson-Dunand

Une magnifique donation est venue illuminer l’automne des animateurs du Musée du Pays-d’Enhaut. Un grand découpage de Louis Saugy nous a été remis par Madame Giliane Cronson et Monsieur Alain Dunand (Gstaad, Genève) qui ont estimé que cette œuvre particulière de Saugy méritait d’être montrée au public. Ils ont pensé que le musée était le lieu le plus indiqué pour cette agréable mission.
A une époque indéterminée de la vie artistique de Saugy, l’artiste a représenté une ville entourant un lac sur lequel vogue un voilier. Au centre, une église et un Christ en croix donnent quelques indications qui permettront peut-être à nos correspondants de nous dire quel est l’endroit qui a stimulé l’imagination du découpeur. Nous restons volontiers dans l’attente d’un contact de la part de la personne qui pourrait résoudre cette énigme.
Nous tenons à réitérer nos chaleureux remerciements à l’endroit de Mme Cronson et M. Dunand à qui va toute notre gratitude.

Louis Saugy don Cronson-Dunand 2

Don de deux tableaux de John Paschoud

John Paschoud ballonsNous avons le plaisir de vous annoncer l’entrée dans les collections du musée de deux tableaux du peintre John Paschoud (1901-1998) qui marqua durant 70 ans la vie
artistique et culturelle de la vallée.

M. Phil Curvers, citoyen belge et donateur de ses deux huiles nous raconte leur histoire :

J’ai hérité de la première de mon oncle, Alexis Curvers, écrivain qui a connu le succès grâce à son roman Tempo di Roma.

Lors d’un passage à Château d’Oex (1946, sans doute), mon oncle a eu l’occasion de faire la connaissance du peintre et s’est arrêté devant une toile quelque peu surréaliste : 3 triangles (jaune, bleu et rouge) surmontés de trois soleils marchant d’un pas décidé. Alexis Curvers a marqué un temps d’arrêt et s’est écrié :

  • Voilà les trois couleurs fondamentales partant à la conquête du monde… » Paschoud, séduit sans doute par cette interprétation, lui a répondu :
  • Je n’y avais pas pensé, mais c’est vous qui venez de donner vie à mon tableau – et je me permets de vous l’offrir en souvenir de notre rencontre. » John Paschoud rouge bleu jaune

Et le tableau est parti d’abord à Liège (ville des Curvers), puis à Bruxelles quand mon oncle me l’a légué à sa mort.

Lors d’une rétrospective Paschoud, mon cousin Édouard-Olivier Zulauf des Quartiers – il y a peut-être 20 ou 30 ans – utilisa cette œuvre pour en faire une affiche annonçant l’événement.

Le deuxième tableau a été acheté par ma mère (Charlotte Henchoz) que mon oncle et ma tante avaient chargée d’acheter une toile à l’artiste en souvenir de leur rencontre de 1946. C’était une façon de remercier aussi J. Paschoud pour son cadeau d’autrefois….

Le musée remercie chaleureusement Monsieur P. Curvers pour cette donation qui vient compléter l’ensemble d’œuvres de John Paschoud. Merci aussi à Monsieur le pasteur Liagre qui a bien voulu se charger de ramener ces deux pièces à Château-d’Oex.


L’art de la boissellerie

En passant dans la cuisine paysanne du musée, nos visiteurs ont pu se rendre compte de la haute qualité des récipients et ustensiles fabriqués en bois, cette matière pratiquement gratuite dont disposaient autrefois les habitants de nos contrées. Aujourd’hui la tôle et le plastique ont remplacé le bois.

Soucieux de ne pas laisser cet art tomber dans l’oubli, M. Claude Brand, instituteur, qui fut maître de travaux manuels à Château-d’Oex de 1973 à 1993, a réuni une foule de renseignements à ce sujet dans un fascicule  que nous mettons à disposition.  Vous pouvez y accéder en cliquant  « ICI ».

Pour celles et ceux que ce sujet passionne particulièrement, nous proposons   « ICI »   un autre document établi sur le sujet par  feu M. Henri Pilet, frère de M. Jean-Paul Pilet, garde forestier et boisselier à Château-d’Oex.

Merci à M. Brandt de nous avoir mis à disposition ces deux plaquettes qui nous permettent de ne pas oublier ce savoir-faire si important naguère dans nos campagnes.

 


Don de trois tableaux signés Marc Breton

Marc-Breton-Rougemont

Le musée s’enorgueillit du don de la part de Mme Christine Ott de Bettingen, de trois huiles de Marc Breton.

Regardons ce que nous dit Véronique Wezranovska-Jacot à propos de cet artiste : Avant-dernier des neuf enfants d’une famille aisée de scieurs de Flendruz, Marc Breton étudie la peinture à l’école des Beaux-Arts de Lausanne, puis à Munich, second centre artistique d’Europe après Paris. Il bourlingue quelques années au Brésil et en Argentine, peignant des décors de cinéma. Mais lorsqu’il rentre au Pays-d’Enhaut après ces années de bohême, il mène une vie très paisible, presque celle d’un ermite. Il met en route un petit commerce de meubles anciens, qu’il peint ou restaure lui-même ; ses tableaux, des paysages du Pays-d’Enhaut surtout, il les donne plutôt que de chercher à les vendre.


Des bûcherons à la tâche – photos

Francis Karlen-Miket Mottier

Marie-Jeanne Allegri a remis au musée 17 photographies représentant une équipe de bûcherons en plein travail dans le vallon de l’Etivaz. On y voit Ernest et Francis Karlen, Auguste, Lalon et Georges Henchoz, Jacky et Miket Mottier, Gustave Pilet, David Lenoir et Alfred Chabloz en plein effort. Tirées par M. Jean-Claude Jaccard durant l’hiver 1951-1952 ces vues témoignent d’un mode de travail aujourd’hui révolu, la force humaine et animale étant remplacée par des machines aussi bruyantes qu’efficaces.

Journaliste au Journal d’Yverdon, puis à La Suisse à l’époque des rédacteurs en chef MM Chenevière, puis Richoz, le photographe qui a fixé ces images sur la pellicule est né en 1925. Petit fils de Marius Jaccard, fondateur du Lycée éponyme, J.-C. Jaccard était passionné de musique et a assuré des chroniques musicales dans différents journaux romands.