Penny Favre

Patchworks figuratifs, 20 ans d’expression


Dans la très vieille et belle maison de l’Etambeau, le Musée du Vieux Pays d’Enhaut présente, cet été, une figure bien connue dans la Vallée. Ainsi, quatre-vingts patchworks figuratifs de Penny Favre vous sont présentés couvrant vingt ans de cette activité artistique, quinze ans après qu’elle ait renoncé à cette forme d’expression.

En 1978, le journaliste Claude Richoz écrivait dans un quotidien genevois : «  la maîtrise de Penny Favre dans le patchwork et l’originalité de son expression en font une artiste qui fait honneur au Pays d’Enhaut et nous invite à l’aimer ».

Penny-1

Née dans le Devon, Penny a gagné notre vallée en 1957 pour ne plus la quitter. Elle y a façonné sa vie de femme, de mère et d’artiste avec une conception rigoureuse, fidèle à ses idées, à ses amis et à ses rêveries.

Offrir les quatre-saisons en assemblant de petits morceaux d’étoffes (qu’ici l’on appelle « tacons » ) en les cousant à la machine est un challenge qu’elle a renouvelé pendant plus de vingt ans.

Une vingtaine de collectionneurs privés nous font l’amitié de nous prêter leurs œuvres, le temps d’un été pour permettre cette rétrospective que tout le monde attend avec plaisir.

Penny-3
Penny-2

Maison de l’Etambeau, Route du Clôt 2, Château-d’Oex
Ouvert du jeudi au dimanche, de 15 à 18 h, du 2 juillet au 28 août 2011
Entrée libre.